La Chambre de commerce du Canada et ses partenaires travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement depuis le début de l’éclosion de COVID-19 pour atténuer l’impact économique de la pandémie sur le milieu des affaires. Plusieurs de nos recommandations ont déjà été incluses dans la réponse initiale du gouvernement.

Nous continuons également de collaborer activement avec nos membres pour écouter leurs recommandations, comprendre leurs besoins, leur point de vue et leurs défis uniques, et transmettre cette rétroaction au gouvernement pour que nous puissions développer conjointement des solutions pratiques qui faciliteront la relance. Voici un aperçu des politiques et des mesures que nous avons aidé à mettre en place à ce jour :

Évaluation de l’impact sur la politique de la chambre de commerce du canada

Implémenté

Partiellement implémenté

Pas ou peu de traction ou d’absorption

La Chambre de Commerce du Canada a recommandé Le gouvernement Canadien a recommandé Réponse de représentation des intérêts
Reportez les délais fiscaux, les audits et les paiements (pour les particuliers et les entreprises)
– L’ARC permettra à toutes les entreprises de reporter, jusqu’à après le 31 août, le paiement de tout montant d’impôt sur le revenu exigible entre le 18 mars et le 1er septembre
– L’ARC ne contactera aucune PME pour entreprendre une TPS / TVH ou une vérification pour les quatre prochaines semaines
 
Fournir un soutien direct aux employeurs pour couvrir un pourcentage important des salaires versés aux travailleurs qui, autrement, perdraient leur emploi.
– Une subvention salariale de 10% sans critère de qualification.
– Une subvention salariale égale à 75% ou une rémunération versée, jusqu’à un maximum de 1 375 $ par employé et 25 000 $ par employeur.
– Prolonger le programme de travail partagé de l‘AE
– Une prestation canadienne d’intervention d’urgence procurera aux travailleurs ayant perdu leur revenu, 2 000 $ par mois pendant quatre mois
 
Aider les entreprises touchées, en particulier les PME, à accéder rapidement au crédit et aux capitaux d’urgence, sans intérêt
– Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) – 40,000 $ en prêts sans intérêt (entraînera une radiation de 25 % du prêt, jusqu’à concurrence de 10 000 $) pour les petites entreprises
– Programme de disponibilité de crédit aux entreprises de 10 milliards de dollars soutenu par BDC et EDC
– 300 milliards de dollars de capacité de prêt supplémentaire via les institutions financières
– Une réduction proactive des taux d’intérêt par la Banque du Canada à 0,25%
– Modifications au Compte du Canada pour soutenir les exportateurs jugées essentielles à l’intérêt national
– Remarque: les outils de prêt doivent être mis en place plus rapidement qu’ils ne le sont
 
Accélérez les paiements du gouvernement aux fournisseurs privés et aux associations sans but lucratif – Directive émise par le Conseil du Trésor à tous les ministères pour accélérer les paiements des fournisseurs  
Reporter les consultations gouvernementales qui ne sont pas pertinentes avec le COVID-19 En cours  
Fournir des prolongations provisoires aux travailleurs étrangers temporaires déjà au Canada Prolongations autorisées sur une base ad hoc (exemple: travailleurs agricoles)  
Réduire les tarifs sur les produits de première nécessité Directive émise par l’Agence des services frontaliers du Canada pour une réduction des tarifs pour les fournitures médicales essentielles  
Inciter les manufacturier canadiens à se rééquiper pour les fournitures médicales Un portail gouvernemental a été créé pour les fabricants intéressés  
Identifier et soutenir les travailleurs pour les biens et services essentiels En cours  
Aider les entreprises, en particulier les PME, à financer des options de travail à distance Non applicable  
Offrir de la flexibilité sur les remise de paiements En cours  
Soutien aux secteurs en déclin (p. Ex. Énergie, transports, voyages, cannabis, etc.) En cours  
Offrir un allégement au loyer commercial Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) disponible le 25 mai  
En partenariat avec les chambres de commerce provinciales et territoriales, nous avons recommandé aux gouvernements provinciaux et territoriaux de décréter un moratoire sur les expulsions commerciales. – Plusieurs juridictions ont désormais promulgué des moratoires.  

#BIZRESILIENCE

Participez à la conversation :