Cinq choses auxquelles les entreprises doivent penser pour se préparer à ce qui vient ENSUITE

Le Réseau de résilience des entreprises canadiennes (RDRDEC) rassemble un vaste réseau de plus de 450 chambres de commerce et plus de 100 des principales associations sectorielles du Canada, provenant de toutes les régions et de tous les secteurs de l’économie. Ce réseau représente divers points de vue et le blog RDRDEC offre une plateforme permettant de partager des idées avec d’autres membres du milieu des affaires ainsi que le gouvernement fédéral. Les opinions exprimées dans ce blog ne reflètent pas nécessairement les points de vue ou les positions du RDRDEC ou de la Chambre de commerce du Canada.


Par Karen White Vice-présidente, Gestion de crise et d’enjeux NATIONAL

En cette année où le mot « sans précédent » a perdu tout son sens, comment les organisations doivent-elles aborder la planification de la gestion de crise pour aller de l’avant ? Nous avons travaillé avec d’innombrables organisations pour planifier, développer et tester des plans de communication de crise jusqu’en 2020. Et il y a huit mois, si vous aviez suggéré le pire des scénarios, c’est-à-dire le confinement de pays entiers, des systèmes de santé mis à rude épreuve partout dans le monde, ainsi qu’un ralentissement économique et des incertitudes à l’échelle mondiale, nous aurions sans doute suggéré de nous concentrer sur des scénarios plus probables. Et pourtant, nous voilà confrontés à un cas si extrême qu’il ne figurait même pas dans la liste des scénarios.

Les organisations n’ont pas toutes la même façon de faire face et de vivre avec la COVID-19. Aucune organisation ne vit cette pandémie de la même manière. Les experts de NATIONAL ont créé le Continuum vers la relance — un cadre stratégique pour aider les organisations à comprendre comment elles se positionnent dans la pandémie, où elles doivent aller et quelles sont les étapes à suivre pour y parvenir. Alors que de nombreuses organisations s’adaptent et apprennent à vivre avec la COVID-19, il est temps de commencer à penser à la relance. Ce ne sera pas un processus linéaire, et il y aura des progrès, des défis et des opportunités.

Alors que les entreprises du Canada s’adaptent au paysage COVID-19 en constante évolution, voici cinq éléments à prendre en compte lors de la phase de reprise :

  1. Mettre à jour votre plan stratégique. Qu’est-ce qui a changé à la suite de COVID-19 ? Nos priorités ont-elles changé ? Les objectifs sont-ils les mêmes ? Votre objectif devrait-il être modifié ? En réfléchissant aux initiatives majeures ou aux priorités stratégiques, examinez ce qui s’arrête, ce qui commence, ce qui fait une pause, ce qui devrait continuer, comment et ce qui est nouveau. Revoir vos prévisions et vos budgets et s’engager dans la planification de scénarios est également un bon changement pour revoir les priorités. Nous avons quelques idées de séances virtuelles de planification stratégique pour vous aider à lancer le processus.
  2. Intégrez la gestion du changement. Dans le monde des affaires, le changement est constant et le niveau de changement que nous constatons à la suite de COVID-19 n’est rien de moins qu’une hyperpropulsion. Des individus et des équipes entières travaillent de manière nouvelle, et les entreprises adaptent leurs services et leurs produits. Nous constatons également un certain nombre de réductions de personnel, les organisations s’adaptant pour survivre et prospérer. Pour réussir en période de changement, il est essentiel de disposer d’un plan de gestion du changement clair et d’une voie à suivre qui soit communiquée de manière ouverte.
  3. Donner la priorité à l’engagement des employés. Les employés sont votre atout le plus important et leur engagement est essentiel pour les retenir et les attirer. En période d’incertitude, les employés posent de nombreuses questions à leur employeur ; et les meilleurs d’entre eux n’attendront pas qu’on leur demande leur avis. Alors, comment contribuez-vous à maintenir l’engagement des employés en ces temps difficiles ? Il y a plusieurs façons efficaces de connaitre et comprendre les besoins de vos employés et de leur demander de s’exprimer, comme les sondages et la consultation par des canaux informels.
  4. Soyez prêt à faire face aux incidents de cybersécurité. Avec près de 50 % des professionnels canadiens qui travaillent à distance, de chez eux, la cybersécurité est devenue une nouvelle priorité pour les organisations de toutes formes et de toutes tailles. Le passage au travail à domicile signifie que les organisations ont accéléré l’adoption de nouvelles technologies et ont introduit des outils tels que les réseaux privés virtuels (VPN) et des logiciels collaboratifs comme les plateformes de vidéoconférence et de messagerie instantanée. Les professionnels de l’informatique se sont engagés à intensifier les pratiques de cybersécurité et la prévention des risques, par exemple, beaucoup ont introduit l’authentification multifactorielle. Si de nombreux Canadiens déclarent que leur organisation a une connaissance fondamentale ou meilleure des cybermenaces, certaines organisations n’en savent pas encore assez.
  5. Augmentez et diversifiez vos outils de communication virtuelle. Avec l’augmentation du nombre de personnes travaillant à domicile, les réunions et présentations virtuelles continueront à faire partie de nos plans de reprise COVID-19. Nous maîtrisons le bouton « muet » (enfin, presque toujours), et nous mesurons l’importance d’un bon Wi-Fi, d’un bon son et d’un bon éclairage. Chez NATIONAL, nous travaillons tous les jours avec de nombreux clients pour créer des présentations et des réunions virtuelles afin de créer les meilleurs moments possibles, en assurant que les informations clés atterrissent et trouvent un écho auprès du public. Voici quelques trucs et astuces pour améliorer votre expérience.

Une crise ne doit pas nécessairement synonyme de la fin, elle peut souvent créer de nouvelles opportunités et de nouveaux départs. Nous avons vu des organisations pivoter et prospérer dans ce climat d’incertitude. Les leçons que nous tirons et les initiatives que nous prenons définiront notre capacité de résilience.

La pandémie nous a montré ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas au sein des organisations, ce qui nous donne l’occasion de nous développer encore mieux. NATIONAL dispose d’un réseau d’experts en communication qui travaillent avec les organisations afin de créer des plans complets qui identifient les leçons apprises et les opportunités de croissance.

En savoir plus sur NATIONAL ici.