Cinq façons de bâtir une entreprise plus sécuritaire dès aujourd’hui

Se protéger, facilement et simplement

Des arnaques d’hameçonnage qui lancent des logiciels de rançon aux courriels frauduleux qui redirigent des fonds financiers, protéger votre entreprise contre les menaces actuelles peut être accablant.

Pourtant, ne pas prioriser la cybersécurité ou croire qu’une cyberattaque ne vous affectera pas sont les pires choses qu’une petite entreprise puisse faire.

En effet, un an après que le signalement des atteintes à la protection des données est devenu obligatoire pour les entreprises canadiennes, les données de la fin de 2019 démontrent que plus de 28 millions de Canadiens ont été touchés par une telle atteinte au cours des douze derniers mois.

En réalité, les petites entreprises ont besoin de la bonne combinaison d’outils de cybersécurité et des meilleures pratiques pour mettre en place une défense de sécurité solide et résistante.

Identifier, protéger, détecter, répondre, récupérer

Quand il est question de cybersécurité, le meilleur point de départ est d’évaluer ce qui est en jeu et les endroits où les risques de cybersécurité peuvent exister dans votre réseau et vos opérations.

Comprenez-vous les menaces qui pourraient peser sur votre entreprise en ce moment? Seriez-vous capable d’identifier les cyber risques potentiels qui pourraient compromettre vos opérations?

Pour vous aider à bâtir une entreprise plus sûre, utilisons, comme modèle, le cadre de cybersécurité du National Institute of Standards and Technology (NIST), développé par le département de la sécurité intérieure des États-Unis. Avalisé par Sécurité publique Canada, le cadre de travail du NIST sert de lignes directrices pour aider les entreprises et les organismes à adopter les meilleures pratiques en matière de cybersécurité.  

Le cadre de travail du NIST, téléchargé plus d’un demi-million de fois depuis sa publication en 2014, décrit les standards de l’industrie et les meilleures pratiques en matière de cybersécurité dans le but d’aider les organisations à comprendre, gérer et réduire les risques par l’entremise des mesures de sécurité personnalisées et des stratégies de réaction et de récupération en cas de cyberattaque.

En ayant les cinq éléments du cadre de travail du NIST en tête, soit identifier, protéger, détecter, répondre et récupérer, voici quelques conseils pour vous aider à sécuriser votre entreprise.

Définir ses risques

Cela commence par la capacité de surveiller les activités qui ont lieu pour l’ensemble des appareils, des ordinateurs, des systèmes et des applications au sein de votre réseau. Armés de ces renseignements, vous pouvez évaluer votre niveau de risque et déterminer à quel point votre entreprise s’expose à une cybermenace.

Selon un récent rapport, 35 % des atteintes malveillantes à la protection des données étaient le résultat direct d’une vulnérabilité, comme un serveur infonuagique mal configuré, ou un risque lié aux logiciels d’un tiers.

Déterminer et évaluer les risques qui pourraient avoir des répercussions sur vos activités sont des éléments essentiels d’un plan de cybersécurité proactif. Effectuer une évaluation de la sécurité est un bon point de départ. Vous pourrez examiner à fond votre réseau et son comportement, ce qui vous permettra de déterminer plus facilement ses faiblesses, ses vulnérabilités et les menaces émergentes susceptibles de mener à un accès non autorisé ou pire, à une cyberattaque.

La surveillance est un autre élément crucial. Une surveillance continue de l’ensemble de votre réseau afin d’y déceler des menaces, des vulnérabilités ou des activités suspectes, à l’aide d’une technologie de pointe visant la surveillance et la détection des menaces, est nécessaire. Covalence, une solution de surveillance des menaces intelligente et facile à utiliser de Field Effect, basée à Ottawa, offre une surveillance exhaustive 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et des alertes décisionnelles claires.

Protéger votre entreprise

Même avec la mise en place de mesures de sécurité et de protection, vous devez former votre personnel sur les meilleures pratiques en matière de sécurité.

Selon un récent sondage de la ACEI, 96 % des entreprises canadiennes jugent les formations efficaces pour réduire le nombre d’incidents. Par contre, seulement 41 % d’entre elles offrent des formations obligatoires de sensibilisation à la cybersécurité pour tous leurs employés. 

Utilisez des mots de passe uniques et forts, et suivez les directives en matière de mots de passe sûrs (conseil : plus c’est long, mieux c’est; pensez également à opter pour un mélange de lettres, de chiffres et de symboles).  

Sécurisez votre réseau au moyen d’une solide sécurité à plusieurs couches, comprenant un antivirus, un pare-feu et d’autres protections web. Si une des couches de sécurité est compromise, vos couches additionnelles vont assurer la protection de vos données. Effectuez des mises à jour régulières de vos logiciels et applications afin de réduire le risque que des cybercriminels prennent avantage des vulnérabilités des versions de logiciels obsolètes. Assurez la sécurité et l’accessibilité de vos données en utilisant un logiciel de sauvegarde et de récupération automatisé.

Détecter les nouveaux risques et les nouvelles menaces

La capacité à identifier et à détecter des faiblesses, des vulnérabilités et des menaces potentielles est une arme puissante contre les cyberattaques.

La surveillance automatisée de votre réseau 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, offre de multiples avantages pour la mise en place d’opérations plus sécuritaires. Cela vous aidera à anticiper les menaces et les risques qui existent dans votre réseau, mais aussi à identifier les domaines où vous devez investir dans des mesures de sécurité.

Répondre aux menaces

Sauriez-vous quoi faire si vous soupçonnez que quelqu’un ait accédé, sans autorisation, à vos systèmes et possiblement à vos données? Même l’entreprise la plus sûre doit être prête à répondre à des incidents pour minimiser leurs répercussions sur ses activités.

Selon une enquête de Statistique Canada, 87 % des entreprises canadiennes ont subi une attaque alors qu’elles ne disposaient pas de politique écrite pour gérer ou signaler les incidents en matière de cybersécurité. 

Les entreprises pourraient être trop occupées pour préparer un plan de cybersécurité, y compris adopter des étapes à suivre pour intervenir en cas de menace, ou gérer celle-ci; ce que l’on appelle « intervention en cas d’incident » dans l’industrie de la cybersécurité. Toutefois, entreprendre cette simple mesure peut vous aider à rétablir plus rapidement vos activités, à préserver votre réputation, ou à éviter ou réduire les amendes.

Récupérer après une attaque

Une récupération efficace d’une cyberattaque est essentielle pour restaurer vos capacités et tout service affecté. Vous devez avoir un plan en place soulignant les activités requises, comme la récupération des systèmes et des données, l’enquête de l’attaque pour savoir comment elle s’est produite, et l’amélioration de la sécurité pour l’avenir.

Si vous n’avez pas de plan de récupération en place ou ne réalisez pas les mesures à prendre, vous n’êtes pas seuls. Les données montrent que 43 % des PME n’ont pas de plan de reprise suite à un incident de cybersécurité.

Il est important de connaître et de suivre les bonnes étapes pour récupérer à la suite d’une cyberattaque. Il est aussi important de comprendre comment l’attaque s’est produite afin que vous puissiez prévenir les attaques dans le futur.

Commencez à sécuriser votre entreprise dès aujourd’hui avec une évaluation de cybersécurité gratuite

Vous n’avez pas de temps à perdre. La prévention est votre meilleure défense et nous pouvons vous aider! Contactez nos experts en cybersécurité aujourd’hui pour une évaluation gratuite d’une durée de 30 minutes et commencez dès maintenant à identifier vos risques.