L’hôtel Kwa’lilas utilise la subvention du Fonds d’aide aux petites entreprises pour rester ouvert au cœur de la pandémie de COVID-19

En juin, dans le cadre de la campagne du Réseau de résilience des entreprises canadiennes et grâce à la générosité de Salesforce (NYSE:CRM), nous avons accordé à 62 petites entreprises canadiennes d’un océan à l’autre des subventions de 10 000 dollars du Fonds d’aide aux petites entreprises pour soutenir les efforts de relance en des temps sans précédent. Depuis lors, les bénéficiaires de ces subventions ont pu utiliser ces fonds pour apporter des changements qui aideront leur entreprise à se maintenir à flot face à la pandémie de COVID-19. Voici l’histoire de l’Hôtel Kwa’lilas de Port Hardy en Colombie-Britannique.

L’hôtel Kwa’lilas est un hôtel de taille moyenne de 85 chambres de l’île de Vancouver-Nord. L’hôtel est une propriété entièrement autochtone.

« Nous sommes très reconnaissants de tout le soutien dont nous avons bénéficié, » confie Paul Cox. « Nous sommes très privilégiés et honorés d’avoir été choisis pour cette subvention. Ces fonds nous ont permis de repartir à zéro. Le plus grand soutien a été de pouvoir acquérir l’ÉPI dont nous avions besoin, ce qui nous a permis de créer un environnement sûr ».

Grâce à cette subvention, l’hôtel Kwa’lilas a pu rester ouvert pendant toute la durée de la pandémie et accueillir les travailleurs essentiels. L’hôtel a également fourni aux employés une formation sur le service à la clientèle, le développement du leadership et une formation sur la COVID.

« Nous avons été l’un des premiers restaurants à rouvrir en ville, et la subvention nous a aidés à préparer les affiches et à acquérir l’ÉPI, » continue M. Cox.

Dans le cadre de la formation du personnel, l’hôtel Kwa’lilas a pu s’assurer que son restaurant respectait les restrictions découlant de la COVID-19, que les clients pouvaient y prendre place en toute sécurité et que la cuisine respectait les mesures de distanciation sociale.

« Nous avons pu construire une terrasse avec des places à l’extérieur et un café pour que les gens puissent prendre des plats à emporter, » raconte M. Cox. « Tout cela n’aurait pas été possible sans cette pause dans le temps et la possibilité de consacrer du temps et des efforts aux ressources humaines, ce à quoi la subvention a servi ».

L’hôtel Kwa’lilas encourage les gens à découvrir leur propre environnement.

« Une des situations uniques du tourisme par rapport aux autres entreprises est que nous dépendons fortement des réservations qui ont été faites un an à l’avance, » ajoute M. Cox. « Toutes les réservations en provenance d’Europe ont été annulées cette année. Cela nous a donc permis de passer plus de temps avec le personnel et de concentrer nos efforts de marketing sur l’attraction du tourisme local ».

L’hôtel Kwa’lilas a constaté un intérêt vif de la part de la communauté locale, en particulier de ceux qui cherchent à prendre du recul malgré la pandémie. L’hôtel a été présent pour leur offrir une escapade locale et sûre.

« Pour l’année prochaine, nous avons imaginé une expérience touristique autochtone, » termine M. Cox. « Nous avons pu mettre en place un comité culturel. Nous avons bon espoir et sommes optimistes pour la saison touristique de l’année prochaine, et la COVID nous a permis de bâtir sur cette expérience ».