Les groupes d’entreprises demandent de l’aide au gouvernement afin d’éviter une catastrophe lors de la reprise prolongée des services alimentaires

(OTTAWA) – 20 juillet 2020 – Aujourd’hui, la Chambre de commerce du Canada, les chambres de commerce provinciales, territoriales et municipales et les chefs de file de l’industrie des services alimentaires ont envoyé une lettre conjointe aux dirigeants politiques à tous les niveaux du Canada, tirant la sonnette d’alarme d’échec imminent d’une industrie entière

Avant la COVID, l’impact positif de nos restaurants sur les canadiens a été profondément ressenti. L’industrie a créé directement un emploi sur 15 (1,2 million de Canadiens), servi 22 millions de repas par jour aux canadiens, exploité près de 100,000 établissements, payé aux canadiens 30 milliards de dollars de salaires et d’avantages sociaux et contribué 31 milliards de dollars annuellement au PIB du Canada.

Aujourd’hui, l’industrie est intenable car les revenus sont réduits de 60 à 70 pourcent au milieu des règles de distanciation sociale, tandis que l’industrie doit continuer à payer des coûts presque au même niveau qu’avant la pandémie. Aucune entreprise ne peut continuer de fonctionner indéfiniment à perte.

La lettre conjointe, signée par 21 représentants de l’industrie et des entreprises, souligne l’importance de l’industrie des services alimentaires à travers le Canada, décrit où les programmes gouvernementaux répondant à la COVID-19 ont aidé, et identifie les domaines politiques les plus importantes où une action immédiate est requise pour prévenir des dommages irréparables à l’industrie des services alimentaires.

«Nos restaurants sont très importants dans les collectivités de toutes tailles au Canada. En prenant les mesures nécessaires pour créer les conditions du succès, ensemble, nous pouvons créer une situation favorable pour qu’un plus grand nombre de canadiens se remettent au travail et empêchent l’échec d’une industrie clé au cours de la prochaine année », a déclaré Perrin Beatty, Président et Chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada.

Les établissements de restauration fonctionnent sur de faibles marges lorsque les tables sont pleines. La réalité avec la COVID-19 parmi nous dans un avenir prévisible est que les exigences de sécurité limitent les revenus et augmentent les coûts. Le fonctionnement continu de la majorité des restaurants est, au mieux, incertain. Les programmes gouvernementaux tels qu’ils sont actuellement conçus ne sont pas adaptés à l’échelle de temps de cette réalité continue pour cette industrie.

Depuis la COVID-19, l’industrie a perdu 800,000 emplois.

« Étant donné l’ampleur des difficultés que les canadiens de l’industrie des services alimentaires ont déjà éprouvées, cela soulève la question suivante: quelle ampleur d’une catastrophe faut-il avant que le gouvernement agisse?» demanda Beatty. « Tout comme nos restaurants ont toujours été là pour les canadiens pendant des moments importants de notre vie, nous devons maintenant être là pour eux », il a conclu.

Lisez la lettre conjointe ici.

-30-

À propos de la Chambre de commerce du Canada – Parce que les affaires comptent

La Chambre de commerce du Canada aide à bâtir des entreprises qui soutiennent nos familles, nos collectivités et notre pays. Nous le faisons en influençant la politique gouvernementale, en fournissant des services commerciaux essentiels et en connectant les entreprises aux informations qu’elles peuvent utiliser, aux opportunités de croissance et à un réseau de chambres locales, d’entreprises, de décideurs et de pairs de partout à travers le pays, dans tous les secteurs de l’économie et à tous les niveaux du gouvernement, ainsi qu’à l’échelle internationale. Nous ne sommes pas désolés dans notre soutien aux entreprises et le rôle vital qu’elles jouent dans la construction et le maintien de notre grande nation.

Pour plus de renseignements veuillez contacter:

Phil Taylor, [email protected]