Notre industrie du camionnage: garder les Canadiens nourris pendant la COVID-19

Par Jarred Cohen, conseiller en politique publique à la Chambre de commerce du Canada.

Alors que les Canadiens s’acharnent à contrer les effets du virus COVID-19, il y a des héros méconnus qui ont aidé à maintenir les chaînes d’approvisionnement ouvertes et fluides. Les camionneurs longue distance du Canada ont été en première ligne, mettant leur propre vie en danger pour garder les étagères des épiceries approvisionnées. Ces personnes sont essentielles à la croissance économique – environ 70% des marchandises canadiennes sont transportées par camion.

Cependant, tout n’a pas été facile. Bien que les camionneurs routiers soient considérés comme des travailleurs essentiels, leur permettant ainsi de voyager entre le Canada et les États-Unis, ils font face à des défis importants dans leurs routines de travail normal. Bien que des progrès ont été réalisés dans les négociations avec divers ordres de gouvernement, les chauffeurs ne peuvent pas accéder aux toilettes et aux douches à certaines stations de services et se voient refuser de plus en plus l’accès aux installations de centres de distribution. Cet obstacle les rend incapables de respecter les exigences d’hygiène imposées par le gouvernement. Les chauffeurs ont également besoin d’un soutien adéquat de la part des expéditeurs et des destinataires. Comme Maryscott Greenwood, chef de la direction du Canadian American Business Council, et Stephen Laskowski, président de l’Alliance canadienne du camionnage, l’ont mentionné hier matin, certains expéditeurs et destinataires refusent l’accès aux installations sanitaires aux conducteurs et insistent pour qu’ils restent dans leurs camions. Certainement, étant donné que ces chauffeurs contribuent à garder notre économie en marche, les expéditeurs et les destinataires pourraient élaborer des processus et protocoles pour assurer la sécurité des chauffeurs et de leurs employés tout en leur donnant accès à ces installations.

« Si nous sommes en mesure de travailler ensemble pour faire parvenir les produits aux personnes qui en ont besoin, pourquoi ne pourrions-nous pas faire de même pour s’assurer que nous prenons aussi soin des droits et des besoins fondamentaux de tous? » a demandé Mike Millian, président du Private Motor Truck Council of Canada.

Nous devons tous nous inspirer des récents actes de générosité et d’entraide envers les camionneurs. À travers le pays, plusieurs entreprises familiales prennent des mesures pour offrir un peu d’aide aux camionneurs. Par exemple, une entreprise au Québec permet aux camionneurs de séjourner gratuitement pendant 30 minutes dans certains hôtels. Une autre en Nouvelle-Écosse leur offre des repas gratuits. Ce ne sont là que quelques-uns des gestes qui démontrent un esprit de solidarité et d’appui les uns envers les autres.

À l’industrie canadienne du camionnage, nous vous remercions. Le Canada est reconnaissant du dévouement dont vous faites preuve pour garder les Canadiens nourris et abreuvés pendant cette période difficile.

Jarred Cohen