À propos des entreprises et des travailleurs canadiens affectés par la COVID-19

  • Où puis-je trouver un aperçu du soutien du gouvernement fédéral aux entreprises?

    Soutiens financiers fédéraux

    Agences de développement régional

    Soutien financier des gouvernements provinciaux et territoriaux

  • Comment le gouvernement soutient-il les entreprises qui doivent réduire leurs activités en raison des impacts de la COVID-19?

    Il existe une grande variété de programmes de soutien fédéraux disponibles dans le cadre du plan de réponse économique COVID-19 du gouvernement fédéral. Cela inclut le soutien aux entreprises qui ont pu rester opérationnelles. Le plan de réponse économique complet est disponible ici.

    Le gouvernement fédéral dispose également d’un outil « trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil est disponible pour les entreprises (y compris les organisations à but non lucratif et caritatives) et les particuliers.

    Les gouvernements provinciaux et territoriaux ont également mis en place une grande variété de soutiens, y compris pour les entreprises encore en activité. Les informations pour chaque région peuvent être trouvées ici :

  • Est-ce que les mesures de soutien fédéral sont disponibles pour les organismes à but non lucratif et caritatifs?

    Oui, la plupart des programmes sont offerts aux organismes à but lucratif, sans but lucratif et caritatifs.

    Vous pouvez utiliser l’outil « Trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil « entreprise » est disponible ici pour les entreprises et les organisations à but non lucratif et caritatives.

  • Quelles mesures de soutien fédéral sont disponibles pour les travailleurs qui sont licenciés ou doivent quitter leur travail pour s’occuper d’un membre de leur famille atteint de la COVID-19, qui présentent des symptômes et doivent s’isoler, dont le test est positif, ou qui doivent s’occuper d’enfants en raison de la fermeture d’écoles ou de garderies imposée par le gouvernement?

    Plusieurs programmes fédéraux ont été créés ou élargis pour aider les personnes confrontées à des défis liés à la pandémie de la COVID-19.

    Celles-ci comprennent, mais sans s’y limiter, les changements à l’assurance-emploi (AE), la prestation canadienne d’intervention d’urgence (CERB) a été créée, la prestation canadienne pour enfants a été élargie, les crédits de TPS ont été augmentés, et plus encore.

    Le gouvernement fédéral dispose également d’un outil « Trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil est disponible pour les particuliers et les familles ici.

    Pour les employeurs / employés sous réglementation fédérale, un nouveau congé COVID-19 a été temporairement introduit dans le Code canadien du travail. Il offre à un employé qui n’est pas en mesure ou indisponible de travailler pour des raisons liées à la COVID-19 un congé avec protection de l’emploi pouvant aller jusqu’à 16 semaines. Le congé COVID-19 est en vigueur jusqu’au 1er octobre 2020.

  • Qu’est-ce que la Prestation canadienne d’urgence (PCU)?

    Si vous avez cessé de travailler en raison de la COVID-19, la Prestation canadienne d’urgence (PCU) peut vous fournir un soutien du revenu temporaire. La PCU fournit 500 $ par semaine pour un maximum de 16 semaines.

    La prestation est offerte aux travailleurs qui :

    • vivent au Canada et sont âgés d’au moins 15 ans;
    • ont cessé de travailler en raison de la COVID-19 ou sont admissibles aux prestations régulières ou de maladie de l’assurance‑emploi, ou ont épuisé leurs prestations d’assurance-emploi durant la période du 29 décembre 2019 au 3 octobre 2020;
    • ont gagné un revenu d’emploi ou un revenu de travail indépendant d’au moins 5 000 $ en 2019 ou dans les 12 mois précédant la date de leur demande;
    • n’ont pas quitté leur emploi volontairement.

    Vous pouvez en savoir plus et postuler en ligne sur le site Web de la PCU ici.

  • Les employeurs peuvent-ils compléter les prestations d’assurance-emploi de leurs employés?

    Oui. Cliquez ici pour des renseignements sur le programme fédéral de prestations supplémentaires de chômage.

  • Quelle mesure de soutien est offerte aux travailleurs qui ne sont pas admissibles aux prestations d’assurance-emploi (AE)?

    Plusieurs programmes fédéraux peuvent aider les Canadiens qui ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi.

    Utilisez l’outil « Trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil est disponible pour les particuliers et les familles ici.

  • Que faire si je ne sais pas à quel (s) programme (s) je suis éligible ou si je pense que je pourrais bénéficier d’une combinaison de ces programmes?

    Utilisez l’outil « trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil est disponible pour les entreprises (y compris les organisations à but non lucratif et caritatives) et les particuliers.

    Le gouvernement a indiqué que si vous n’êtes pas sûr de votre admissibilité à un programme, préférez le côté de la demande.

  • Mon entreprise a été ordonnée à fermer par le gouvernement car elle est jugée non essentielle. Dois-je envisager le commerce électronique?

    Absolument. La fermeture des entreprises non essentielles par le gouvernement vise à réduire le risque que des personnes s’infectent mutuellement avec le virus COVID-19. Si vous pouvez maintenir votre entreprise, même si seulement partiellement opérationnelle grâce au commerce électronique, vous devez l’envisager.

    Google et Facebook ont des ressources disponibles qui peuvent vous guider.

  • Je me prépare à rouvrir mon entreprise. Que devrais-je faire?

    La Chambre de commerce du Canada, par l’entremise du RDRDEC, a publié la trousse de réouverture pour les entreprises. La boîte à outils comprend des informations sur les meilleures pratiques, les ressources de santé, les soutiens financiers, les conseils de communication, les informations sur la disponibilité des services de garde, le suivi des réglementations en vigueur à travers le pays, et plus encore. La boîte à outils donne également accès à des ressources supplémentaires de nombreuses autres organisations.

    La boîte à outils est disponible ici.

  • Les travailleurs qui viennent au Canada pour fournir des services commerciaux essentiels (fret aérien, production de pétrole ou de gaz) doivent-ils s’isoler?

    Les travailleurs essentiels à la circulation des biens et des personnes sont exemptés des exigences d’auto-isolement lorsqu’ils entrent au Canada. Plus d’informations sont disponibles sur le site Web de l’Agence des services frontaliers du Canada ici.

    De plus, certaines provinces et certains territoires ont instauré leurs propres restrictions de voyage. Veuillez consulter les informations locales pour vous assurer d’avoir les dernières informations avant de voyager.

  • Quelles mesures de soutien fédéral existe-t-il pour les entreprises qui ont besoin d’un accès d’urgence à des capitaux en raison de la COVID-19?

    Utilisez l’outil « trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil est disponible pour les entreprises (y compris les organisations à but non lucratif et caritatives) et les particuliers.

    Plusieurs programmes sont disponibles pour les entreprises qui ont besoin d’accéder à des solutions de capital ou de crédit supplémentaires. Ces programmes sont principalement offerts par la Banque de développement du Canada (BDC), Exportation et développement Canada (EDC), la Corporation de financement d’urgence d’entreprises du Canada, Financement agricole Canada, Patrimoine Canada et les six agences de développement régional. Suivez ces liens pour obtenir des informations sur les programmes offerts par chaque organisation. Veuillez noter: dans le cas d’EDC, même si votre entreprise n’est pas une entreprise exportatrice, elle pourra peut-être vous aider.

    Le Compte d’entreprise d’urgence du Canada (CEUC) est délivré par votre institution financière locale, avec une souscription de prêt fournie par le gouvernement fédéral.

  • Qu’en est-il de l’aide aux entreprises pour payer leur loyer?

    L’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) destinée aux petites entreprises fournit du soutien aux petites entreprises qui ont des difficultés financières en raison de la COVID-19. Le programme offre des prêts-subventions non garantis aux propriétaires admissibles pour :

    • réduire le loyer à payer par leurs locataires qui sont de petites entreprises touchées;
    • payer les dépenses d’exploitation des immeubles commerciaux.

    Les propriétaires doivent offrir une réduction de loyer d’au moins 75 % pour les mois d’avril, de mai et de juin 2020. Le programme est administré par la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

    Pour en savoir plus et pour postuler, visitez le site Web de la SCHL.

    Pour les entreprises opérant sur les sites de Parcs Canada, le gouvernement offre une aide au loyer. Plus d’informations sont disponibles ici.

  • Quels soutiens sectoriels ont été annoncés?

    Le gouvernement fédéral a annoncé un financement spécifique à plusieurs secteurs de l’économie canadienne. Des informations détaillées figurent dans la section « Soutien aux secteurs » du Plan d’intervention économique, disponible ici.

    Un soutien supplémentaire aux entreprises est également disponible par le biais de programmes fédéraux non sectoriels ou d’agences de développement régional. Utilisez l’outil « trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil est disponible pour les entreprises (y compris les organisations à but non lucratif et caritatives) et les particuliers.

  • Quels soutiens sont offerts aux étudiants et aux diplômés récents?

    Le gouvernement a annoncé des mesures de soutien destinées aux étudiants de niveau postsecondaire et aux nouveaux diplômés. Parmi ces mesures figurent la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE) et la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant (BCBE) :

    • La PCUE fournirait 1 250 $ par mois aux étudiants admissibles ou 2 000 $ par mois aux étudiants admissibles ayant des personnes à charge ou un handicap. Cette prestation serait disponible du mois de mai jusqu’au mois d’août 2020. Les étudiants peuvent faire leur demande ici.
    • Dans le cadre de la BCBE, ceux qui choisiront d’aider notre pays et leur communauté recevront jusqu’à 5 000 $ pour leurs études à l’automne.

    Le gouvernement élargit également l’emploi fédéral existant, le développement des compétences et les programmes pour les jeunes. Vous trouverez plus d’informations sous la rubrique « Étudiants du niveau postsecondaires et récents diplômés » du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19.

    Un soutien supplémentaire pour les étudiants et les diplômés récents peut être disponible par le biais d’autres programmes fédéraux. Utilisez l’outil « Trouver une aide financière durant la COVID-19 », qui vous guide vers des programmes qui peuvent vous aider en fonction de vos réponses à quelques questions brèves. L’outil est disponible pour les particuliers et les familles ici.

  • Quels soutien sont offerts au personnel de recherche au Canada?

    Le Gouvernement du Canada a annoncé un financement de 450 millions de dollars pour aider le milieu de la recherche universitaire du Canada durant la pandémie de COVID-19. L’investissement :

    • Permettra de fournir un soutien salarial aux universités et aux instituts de recherche en santé. Ceux-ci pourront alors garder en poste les membres de leur personnel de recherche dont les travaux sont financés par l’industrie ou des sources philanthropiques et qui n’ont pas accès à certaines des mesures de soutien actuelles du gouvernement pour répondre à la COVID-19, et ce, même si leur travail a été suspendu temporairement. Le gouvernement couvrira jusqu’à 75 % du salaire de chaque employé jusqu’à concurrence de 847 dollars par semaine.
    • Aidera les universités et les instituts de recherche en santé à poursuivre leurs activités essentielles liées à la recherche durant la crise et à reprendre l’ensemble de leurs activités de recherche lorsque les mesures de distanciation physique auront été levées. Cette aide couvrira jusqu’à 75 % des coûts admissibles totaux et appuiera des activités comme l’entreposage sécuritaire de matières dangereuses et la reprise des ensembles de données qui ont été interrompus durant la pandémie.

    Cliquez ici pour en savoir plus.

  • Comment les améliorations apportées au programme Emplois d’été Canada (EÉC) fonctionnent-elles?

    En réponse à la situation de COVID-19, les flexibilités suivantes ont été introduites pour répondre aux besoins des employeurs et des jeunes :

    • Subventions salariales
    • Emploi à temps partiel
    • Prolongation de la période d’emploi
    • Permis de modifier le projet et les activités professionnelles

    De plus amples renseignements sur les flexibilités sont disponibles ici.

    Critères d’admissibilité :

    • Les employeurs admissibles comprennent les organismes sans but lucratif, le secteur public et les organismes du secteur privé comptant 50 employés à temps plein ou moins.
    • En plus de satisfaire aux critères d’admissibilité des employeurs, les organismes doivent satisfaire aux critères d’admissibilité au programme pour être financés. Cela comprend de démontrer que des mesures sont en place pour assurer la sensibilisation des jeunes aux pratiques de santé et de sécurité en milieu de travail, valider que les milieux de travail sont exempts de harcèlement et de discrimination, et décrire les plans de supervision et de mentorat.
    • Les employeurs qui participent à EÉC doivent offrir des stages aux jeunes âgés de 15 à 30 ans qui sont des citoyens canadiens, des résidents permanents ou des réfugiés légalement autorisés à travailler au Canada.

    La liste complète des critères d’admissibilité est disponible ici.

    Inscription sur la plateforme « Je veux aider » :

    • L’appel de demandes pour EÉC a pris fin le 28 février 2020 et les employeurs seront bientôt avisés si leur demande de financement est approuvée.
    • Tous les emplois approuvés d’EÉC seront affichés sur le site Web du Guichet emplois du gouvernement du Canada afin que les jeunes intéressés puissent postuler.
    • Les changements temporaires pour EÉC 2020 comprennent une souplesse additionnelle pour favoriser l’embauche de jeunes dans les services essentiels en offrant aux députés la possibilité de soumettre le nom des employeurs qui fournissent des services essentiels, mais qui n’ont pas présenté de demande.
    • Les députés avaient jusqu’au 24 avril pour fournir des listes d’employeurs supplémentaires au Ministè

    De plus amples renseignements sur le programme EÉC sont disponibles ici.

  • Qu’en est-il du report des échéances fiscales, des versements d’impôt fédéral et d’autres paiements de l’ARC?

    L’Agence du revenu du Canada (ARC) a ajusté de nombreux délais pour le dépôt des impôts et les paiements à la suite de la COVID-19 pour les entreprises et les particuliers. Des informations détaillées sur les délais de l’ARC sont disponibles ici.

    Des renseignements supplémentaires sur les changements généralisés mis en œuvre par l’ARC à la suite de la pandémie sont disponibles ici.

  • Comment l’assurance entreprise est-elle déclenchée?

    Bien que cela dépende de la police d’assurance d’une entreprise, ces conseils du Bureau d’assurance du Canada peuvent vous aider. Cliquez ici pour les consulter.

  • Où puis-je obtenir des renseignements à jour sur la situation à la frontière canado-américaine?

    Le Service d’information sur la frontière (SIF) de l’Agence des services frontaliers du Canada est maintenant accessible 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Pour obtenir les informations les plus récentes sur les voyages et les affaires transfrontaliers, veuillez composer le 1-800-461-9999.

    Vous pouvez également visiter le site Web de l’ASFC ici.

  • Qu’est-ce qui avait été désigné comme activité commerciale essentielle par le gouvernement fédéral?

    Sécurité publique Canada a des directives sur les services et fonctions essentiels pendant la pandémie de la COVID-19 disponibles ici. La Stratégie nationale pour les infrastructures essentielles du Canada définit les infrastructures essentielles comme les processus, les systèmes, les installations, les technologies, les réseaux, les actifs et les services essentiels à la santé, à la sécurité, à la sûreté ou au bien-être économique des Canadiens et au bon fonctionnement du gouvernement. La Stratégie classe les infrastructures essentielles au Canada selon 10 secteurs:

    • Énergie et services publics
    • Technologies de l’information et de la communication
    • La finance
    • Santé
    • Nourriture
    • L’eau
    • Transport
    • Sécurité
    • Gouvernement
    • Fabrication

    De plus, d’autres ordres de gouvernement ont défini leurs propres activités essentielles et mettent en œuvre des stratégies de réouverture. Vous pouvez consulter l’Outil de suivi de la réglementation gouvernementale en matière de réouverture nationale du RDRDEC pour plus d’informations.

  • Quelle est la taille maximale recommandée pour les rassemblements?

    Dans la plupart des juridictions du Canada, les grands rassemblements (plus de 10 personnes) ne sont pas autorisés pour le moment. Le nombre exact de personnes autorisées dans les rassemblements varie cependant d’un bout à l’autre du pays, selon les règlements provinciaux / territoriaux / municipaux. Vous pouvez consulter l’Outil de suivi de la réglementation gouvernementale en matière de réouverture nationale du RDRDEC plus d’informations spécifiques.

  • Y aura-t-il un allégement tarifaire pour les fournitures et équipements médicaux essentiels qui doivent être importés?

    Le 16 mars, l’avis des douanes 20-08 de l’ASFC à annoncé une exonération tarifaire pour l’équipement médical importé par les autorités gouvernementales.

  • Quelles sont les ressources disponibles auprès de l’Agence de la santé publique du Canada?

    Il existe une grande variété d’informations, de ressources et d’outils de santé publique disponibles auprès du gouvernement du Canada. Le meilleur endroit pour commencer est sur la page de destination principale du gouvernement à propos de la COVID-19, disponible ici.

  • Que font les agences de développement économique régional du Canada pour aider les entreprises pendant la pandémie de la COVID-19?

    Les six agences de développement régional fournissent près d’un milliard de dollars en soutien financier aux entreprises canadiennes. Des informations sur le financement et les modalités de candidature sont disponibles auprès de chaque agence :

  • Comment les entreprises qui ont la capacité de produire des fournitures et des équipements médicaux pour lutter contre la COVID-19 peuvent-elles se faire connaître ainsi que leurs capacités auprès du gouvernement?

    Le gouvernement du Canada a publié un appel à l’action pour que les fabricants et les entreprises contactent le gouvernement si vous êtes en mesure d’aider. Plus d’informations sont disponibles ici.

  • Quelles sont les exemptions de voyage pour les travailleurs étrangers provisoires?

    Le gouvernement autorise les TET à entrer au Canada, mais ils doivent être mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée. Des informations détaillées sur les restrictions et exemptions de voyage sont disponibles ici.

  • Qu’advient-il de la circulation de personnes délivrant des services essentiels entre le Canada et les États-Unis?

    Il y aura des exceptions d’auto-isolement de 14 jours pour les travailleurs en bonne santé distribuant des services essentiels. Ceci inclura les travailleurs des secteurs du commerce international et des transports; ils sont importants pour la circulation des biens et des personnes à travers la frontière tel que les camionneurs assurant le transport routier, le personnel de bord de tous types d’aéronef, train ou embarcation marine qui traversent la frontière. L’exception inclura aussi les personnes saines qui traversent la frontière pour se rendre au travail, incluant les fournisseurs de soins de santé et les travailleurs des infrastructures essentielles.

    Cliquez ici pour plus d’informations.

À propos de la COVID-19

  • Quels sont les symptômes de la COVID -19?

    Le gouvernement du Canada dispose d’un outil d’auto-évaluation COVID-19 disponible ici.

    Santé publique Canada décrit les symptômes de COVID-19 en détail ici.

    Selon le gouvernement du Canada :

    Les personnes infectées par la COVID-19 peuvent n’avoir que peu ou pas de symptômes. Vous ne savez peut-être pas que vous avez des symptômes de la COVID-19, car ils peuvent s’apparenter à ceux d’un rhume ou d’une grippe.

    Les symptômes peuvent inclure :

    • La fièvre;
    • La toux;
    • Difficultés respiratoires;
    • Pneumonie dans les deux poumons.

    Dans les cas graves, l’infection peut entraîner la mort.

    Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après l’exposition à la COVID-19. Il s’agit de la plus longue période d’incubation connue pour cette maladie.

    Des données récentes indiquent que le virus peut être transmis par une personne infectée qui ne présente pas de symptômes, soit parce qu’elle :

    • n’a pas encore développé de (présymptomatique)
    • ne présentera jamais de symptômes (asymptomatique)

    Les experts savent que ce type de transmission se produit lorsque des personnes sont en contact étroit ou qu’elles se trouvent dans un milieu où elles ne peuvent pas maintenir leurs distances. Ils ne savent cependant pas dans quelle mesure. C’est donc dire qu’il est extrêmement important de suivre les mesures éprouvées de prévention.

  • Que dois-je faire si moi ou un membre de ma famille présente des symptômes?

    Santé publique Canada a de l’information disponible ici.

    Selon le gouvernement du Canada :

    Si vous avez des symptômes de la COVID-19, réduisez vos contacts avec les autres :

    • isolez-vous chez vous pour une période de 14 jours afin d’éviter d’infecter d’autres :
      • si vous ne vivez pas seul, isolez-vous dans une pièce ou maintenez une distance de 2 mètres avec les autres personnes
    • rendez-vous chez un professionnel de la santé ou votre autorité de santé publique locale :
      • téléphonez avant de vous présenter chez un professionnel de la santé pour l’informer de vos symptômes, puis suivez ses instructions

    Les enfants qui présentent des symptômes légers de la COVID-19 peuvent rester à la maison avec une personne soignante pendant leur rétablissement et ils n’ont pas à être hospitalisés.

    Si vous prenez soin d’un enfant chez qui la COVID-19 est soupçonnée ou probable, il est important de suivre les conseils pour les soignants. Ces conseils vous aideront à vous protéger et à protéger les autres membres de votre ménage, ainsi que les membres de votre communauté.

    Si vous vous sentez malade pendant votre voyage de retour au Canada :

    • informez l’agent de bord ou un agent des services frontaliers canadiens
    • si vous pensez avoir été exposé à une source de COVID-19, veuillez le signaler à un agent des services frontaliers du Canada à votre arrivée au pays, même si vous n’avez pas de symptômes
      • la Loi sur la quarantaine l’exige
      • l’agent des services frontaliers du Canada vous expliquera la marche à suivre
  • Comment puis-je éviter de tomber malade?

    Santé publique Canada a des informations sur les risques et la prévention du COVID-19 disponibles ici.

    Selon le gouvernement du Canada :

    Les Canadiens doivent continuer à réfléchir aux mesures qu’ils peuvent prendre pour rester en bonne santé et prévenir la propagation de la COVID-19 au Canada. Les mesures pour réduire la COVID-19 dans votre communauté sont d’autant plus importantes que certaines régions commencent à lever les restriction.

    Comme nous continuons de voir la transmission du virus dans différentes communautés, nous savons que tout le monde doit prendre des précautions, même ceux qui n’ont pas voyagé à l’extérieur du Canada.

    Afin de prévenir la propagation de la COVID-19 dans les collectivités et à travers le pays, tous les Canadiens sont invités à:

    • restez à la maison à moins d’être obligé de vous rendre au travail
      • parlez à votre employeur de la possibilité de travailler de la maison, si possible
    • évitez tous les déplacements non essentiels dans la communauté
    • ne participez pas à des rassemblements de groupe
    • limitez les contacts avec les personnes présentant un risque plus élevé (comme les aînés et les personnes en mauvaise santé)
    • sortez pour faire de l’exercice, mais demeurez près de votre domicile
    • si vous sortez de chez vous, gardez toujours une distance d’au moins 2 longueurs de bras (environ 2 mètres) entre vous et les autres
      • les membres du ménage (les personnes avec lesquelles vous vivez) n’ont pas besoin de s’éloigner les uns des autres, sauf s’ils sont malades ou s’ils ont voyagé au cours des 14 derniers jours

    Vous pouvez aller faire une promenade dans les cas suivants :

    • vous n’avez pas reçu de diagnostic de la COVID-19
    • vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19
    • vous n’avez pas voyagé à l’extérieur du Canada au cours des 14 derniers jours
    • vous n’êtes pas en quarantaine (s’auto-isoler)
    • vous ne vous isolez pas

    Si vous sortez faire une promenade, évitez les rassemblements et pratiquez toujours la distanciation physique (éloignement social) en maintenant au moins 2 mètres entre vous et les autres en tout temps.

    D’éloignement physique (distanciation sociale)

    Ensemble, nous pouvons ralentir la propagation de la COVID-19 en faisant vraiment un effort pour maintenir une certaine distance physique entre nous et les autres. Il est prouvé que l’éloignement physique est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la propagation de la maladie pendant une épidémie.

    Pratiquer l’éloignement physique, c’est modifier ses habitudes quotidiennes afin de réduire au minimum les contacts étroits avec d’autres personnes, ce qui comprend :

    • éviter les endroits achalandés et les rassemblements non essentiels
    • éviter les salutations d’usage, comme les poignées de main
    • limiter les contacts avec les personnes présentant un risque plus élevé comme les aînés et les personnes en mauvaise santé
    • maintenir autant que possible une distance d’au moins 2 longueurs de bras (environ 2 mètres) avec les autres

    Hygiène

    Une hygiène adéquate peut aider à réduire le risque de contracter ou de transmettre une infection :

    • lavez-vous les mains souvent avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes, surtout après avoir été aux toilettes et lors de la préparation des aliments
    • lorsque vous toussez ou éternuez :
      • toussez ou éternuez dans un papier-mouchoir ou dans le creux de votre bras, et non dans votre main
      • jetez immédiatement les papiers-mouchoirs utilisés dans une poubelle doublée d’un sac de plastique et lavez-vous ensuite les mains
    • évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche sans vous être d’abord lavé les mains

    Nettoyage

    Les coronavirus sont parmi les types de virus les plus faciles à tuer avec un produit désinfectant approprié, lorsqu’ils sont utilisés conformément au mode d’emploi figurant sur l’étiquette. Santé Canada a publié une liste de désinfectants pour surfaces dures susceptibles d’être efficaces contre la COVID-19.

    Bien qu’il ne soit pas allégué que les nettoyants tuent le coronavirus, ils peuvent jouer un rôle en aidant à limiter le transfert des micro-organismes. Santé Canada recommande de nettoyer souvent les surfaces dures fréquemment touchées, que ce soit avec des produits d’entretien ménager ordinaires ou avec de l’eau de Javel diluée conformément aux instructions figurant sur l’étiquette. La solution d’eau de Javel devrait être préparée conformément aux instructions figurant sur l’étiquette ou selon un ratio de 250 ml (1 tasse) d’eau pour 5 ml (1 cuillère à thé) d’eau de Javel. Les instructions sont fondées sur de l’eau de Javel contenant de l’hypochlorite de sodium à 5 %, qui donnerait une solution d’hypochlorite de sodium de 0,1 %. Ne mélangez jamais de l’eau de Javel avec d’autres produits chimiques, et utilisez la dans un endroit bien ventilé. Des précautions spéciales doivent être prises pour éviter les accidents graves lors du nettoyage avec de l’eau de Javel.

    Ces surfaces comprennent les :

    • toilettes
    • téléphones
    • télécommandes
    • tables de chevet
    • poignées de porte
    • appareils électroniques

    Pour plus d’informations, consultez les lignes directrices sur le nettoyage et la désinfection des espaces publics.

    Port du masque ou d’un couvre-visage

    Le port de masques médicaux, dont les masques chirurgicaux, les masques d’intervention et les respirateurs (comme les masques N95), doit être réservé aux travailleurs de la santé et aux autres personnes fournissant des soins directs aux patients infectés par la COVID-19.

    Le port d’un masque ou d’un couvre-visage non médical fait maison dans la communauté est recommandé dans certaines circonstances lorsqu’une distance de 2 mètres ne peut être maintenue entre soi et les autres, en particulier dans les lieux achalandés, comme lorsque :

    • vous faites vos courses
    • que vous utilisez les transports en commun

    Les responsables de la santé publique formulent leurs recommandations en fonction de nombreux facteurs, notamment les taux d’infection et de transmission au sein de la communauté. Il se peut donc que les recommandations varient d’un endroit à l’autre.

    Si vous décidez d’en porter un, nous vous invitons à consulter les :

    À lui seul, un masque n’empêchera pas la propagation de la COVID-19. Il faut également suivre à la lettre et en tout temps les consignes d’hygiène et de santé publique, dont le lavage fréquent des mains et l’éloignement physique (distanciation sociale).

  • Dois-je ou mon organisation doit-elle annuler un voyage non-essentiel?

    Le gouvernement a conseillé aux Canadiens d’éviter les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada jusqu’à nouvel ordre. Les avis de voyage fédéraux peuvent être consultés sur le site Web de Canada.gc.

    De plus, certaines juridictions au Canada peuvent interdire les voyages intérieurs dans certains endroits. Veuillez consulter votre gouvernement provincial / territorial pour plus d’informations.

  • Dois-je ou mon organisation doit-elle annuler des événements?

    Dans la plupart des juridictions, les réglementations de santé publique ne permettent pas de rassembler de grands groupes de personnes, ce qui rend impossible la tenue d’événements en personne. Alors que notre économie s’apprête à rouvrir, il y a des délais initiaux disponibles pour quand de petits rassemblements peuvent avoir lieu (avec des mesures de santé appropriées, comme la distance, en effet), mais les délais pour quand de grands rassemblements peuvent à nouveau avoir lieu en général ne sont pas disponibles. Vous pouvez l’Outil de suivi de la réglementation gouvernementale en matière de réouverture nationale du RDRDEC pour plus d’informations.

    Lorsque cela est possible, vous devriez explorer la possibilité de déplacer vos événements en ligne.